Comité de supervision

Missions : le comité de Supervision est chargé de :

  • Définir les grandes orientations politiques et stratégiques de l’IITIE
  • Approuver le plan d’actions et les recommandations qui lui sont soumis par le Comité de Pilotage 
  • Evaluer l’impact de la mise en œuvre de l’ITIE sur le développement durable   et la réduction de la pauvreté 

 

Composition :

Président :

      Premier Ministre

Membres :

  • Le Ministre chargé des Mines
  • Le Ministre chargé des Finances
  • Le Ministre chargé des petites et moyennes entreprises
  • Le Ministre chargé de l’environnement
  • Le Ministre chargé des Industries
  • Le Ministre chargé des Collectivités Territoriales
  • Le Ministre  de la Communication
  • Le Président  du Conseil National  de la Société Civile
  • Le Représentant de la Chambre des Mines

 

Activités du Comité de Supervision :

Tenue de la 1ere session du comité de supervision 

 

Communiqué de presse

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a été lancée en 2002 pour  améliorer la transparence et la responsabilité dans  les pays riches en ressources naturelles telles que : le pétrole, le gaz et les minerais (or, bauxite, uranium etc.).

Depuis lors, de nombreux pays ont adhéré  à l’initiative, et plusieurs d’entre eux ont   élaboré et publié des rapports ITIE. Le Mali, en tant que  3e producteur  d’or en Afrique, a adhéré en 2007 à  cette initiative.  Par cette adhésion, le Gouvernement du Mali  s’engage à :

  • assurer la transparence des paiements et des revenus générés par les industries extractives ; 
  • rendre cette information accessible à l’opinion publique nationale et internationale,
  • créer  les conditions pour que la manne minière soit un moteur de la croissance économique et un facteur de développement durable.

 

 Aussi a- t-  il entreprit  les  activités suivantes conformément à l’esprit de l’ITIE :

  • la vérification des flux financiers et des revenus en provenance de l’industrie extractive et ceux déclarés par l’Etat ;
  • la réconciliation des informations ;   
  • la publication régulière de  celles-ci  de façon compréhensible et accessible à un large public ;
  • la tenue de  l’atelier de validation du 1er rapport d’audit de l’exercice 2006  en  09  décembre 2009.

 

Ces activités s’inscrivent dans le processus de mise en œuvre de l’ITIE qui portent entre autres sur :  

  • la période  d’adhésion et de mise en place d’un cadre institutionnel,
  • la période d’élaboration  et de validation de rapports d’audit  des flux financiers sur un ou plusieurs exercices budgétaires  annuels,
  • la période de validation de l’audit par un  validateur externe  de mise en œuvre  du processus  de l’ITIE
  • la réalisation  des sessions de formation, d’information et  de sensibilisation des sociétés minières, des cadres de l’administrions et des composantes de la société civile début mars 2010

 

Dans le processus de mise en œuvre de l’ITIE, le Mali se trouve à  l’étape de validation. La tenue de la réunion du Comité de Supervision sous la Présidence du Premier Ministre, Président dudit Comité de  renforce  le processus de mise en œuvre de l’ITIE au Mali  et confirme la pleine adhésion du Gouvernement du Mali au Processus de l’ITIE.

Contact : Primature site web 

Publication Médias spécialisé : Revue Echos Mine et Pétrole N°7

Immeuble Cinquantenaire, Hamdallaye ACI 2000, Bamako-MALI
Tèl:(223) 20 79 17 65 - Email:itiemali2011@gmail.com

Les atouts du Mali

Café Mines N°1 : Bonne Gouvernance et Transparence

Partenaires